Savez vous quel est l’endroit idéal pour cacher un cadavre ? De l’importance de bien utiliser la SERP ou l’art du référencement naturel SEO.

Travailler votre référencement naturel SEO avec régularité sur le long terme est vraiment capital pour avoir du trafic en continu sur votre site.

Introduction : le référencement naturel SEO, une stratégie à long terme.

Les référenceurs ironisent souvent au sujet de la deuxième page des résultats de recherche en disant quel est l’endroit idéal pour cacher un cadavre, car personne ou presque ne consulte les résultats qui apparaissent en deuxième page de Google. Il est donc temps de ressusciter votre site et de lui donner une deuxième vie en première page des résultats des moteurs de recherche. Pour y parvenir, il convient déjà de bien comprendre comment fonctionne Google et plus largement les moteurs de recherche. Avoir un site qui se positionne bien sur Google permet d’obtenir du trafic gratuitement et éventuellement d’alimenter votre business. En effet, en fonction des mots clés sur lesquels vous êtes positionné, vous pourrez convertir ces visiteurs en client ou en abonnés. Travailler votre référencement naturel SEO, c’est vraiment capital pour avoir du trafic en continu sur votre site. Le SEO est une stratégie à long terme. L’obtention de trafic se travaille avec régularité sur le long terme. Pour devenir visible sur le web, il faut donc travailler de longue haleine votre référencement naturel SEO, comme un marathonien travaille régulièrement son endurance.

Comment fonctionne le moteur de recherche Google ?

Avant de nous intéresser à la notion de référencement naturel SEO, nous devons comprendre ce qu’est un moteur de recherche. Il s’agit d’un outil qui permet d’obtenir des réponses à des questions. Avant sa création, on utilisait des annuaires, c’était la solution la plus évidente étant donné le faible nombre de sites web à l’époque. Le plus connu était alors Yahoo. Ce dernier a connu son apogée dans les années 90 en proposant des listes de pages web catégorisées dans différentes rubriques. Puis il s’est fait complètement écraser par Google et son algorithme (90% des parts de marché des moteurs de recherche en France). Grâce à lui, un utilisateur trouve les pages web les plus pertinentes en fonction d’une requête composée d’un ou de plusieurs mots clés. Pour cela, des millions de sites sont analysés et classés dans une immense base de données. L’algorithme évalue la pertinence d’une page selon différents critères pour arriver en tête des résultats.

Différence entre le référencement naturel SEO et le SEA.

Il est donc important de comprendre quels sont ces critères et optimiser votre site en conséquence. C’est ce qu’on appelle le référencement naturel SEO. Le référencement naturel SEO c’est l’art d’optimiser votre site pour le positionner au mieux sur les moteurs de recherche et en obtenir du trafic. En anglais, on parle de SEO pour Search Engine Optimization. En outre, les moteurs de recherche proposent également des prestations publicitaires en les payant. Cela permet de vous placer immédiatement en tête des résultats de recherche sur des requêtes précises devant les résultats classiques dit naturels ou organiques. En anglais, on parle de SEA pour Search Engine Advertising, ou référencement payant. Celui-ci est un complément optionnel au référencement naturel SEO où l’on optimise les critères des moteurs de recherche pour remonter dans les résultats et obtenir du trafic gratuitement. Alors, quel est l’objectif de Google à part faire du profit, notamment grâce à ses publicités ? Il doit proposer les meilleurs résultats de recherche possible à ces utilisateurs pourquoi ? Et bien pour conserver ces derniers et continuer de leur afficher les publicités… Le fonctionnement de Google est donc simple. Il propose des résultats pertinents, ce qui permet de fidéliser ses utilisateurs et ensuite de leur afficher des publicités pour gagner de l’argent car la publicité représente la plupart des revenus de Google.

Comment Google juge qu’une page est pertinente pour mériter de l’indexer ?

Comment faire pour fournir des résultats de qualité parmi les milliards de pages web disponibles et le tout en une fraction de seconde ? Pour réaliser cette prouesse, Google dispose de programmes, des robots qu’on appelle Googlebot et qui parcourent le web de sites en sites en suivant les liens hypertextes. Google se constitue ainsi une liste d’URL à étudier. Ensuite, le code de chaque page de la liste est analysé. S’il est jugé pertinent, cette dernière est classée dans une base de données qu’on appelle index, c’est la phase d’indexation. C’est à ce moment que Googlebot navigue de sites en sites par l’intermédiaire des liens pour découvrir des pages. Mais comment fait-il pour trouver un site fraîchement lancé ? Les robots de Google peuvent découvrir un nouveau venu sur le web grâce à un lien issu d’un autre site. On a aussi le cas du fichier MAP fourni à Google Search Console et il y a aussi le cas d’une soumission d’URL à un outil de Google, par exemple Google Search Console ou encore le test d’optimisation mobile. Généralement un site a très peu de chance de passer incognito. Google se lance dans l’exploration d’un site, il consulte la liste des liens dont il dispose. Puis il affiche la page correspondant à la première URL de la liste dans le navigateur Chrome comme s’il était un internaute lambda au final. Googlebot possède deux visages une version mobile, le robot d’exploration principal et une version ordinateur. Le robot d’exploration secondaire. La page sera donc affichée sous la version mobile de chrome. D’autres explorations seront faites via la version ordinateur pour évaluer la performance du site, mais cela sera plus rare.

Les critères techniques de Googlebot.

Une fois la page affichée, Googlebot la parcourt à la recherche de nouveaux liens à ajouter à sa liste et ainsi de suite jusqu’à ce qu’il explore l’intégralité du site. Il revient toujours à intervalles réguliers. Cela peut se compter en jour voir en semaine. Google dispose l’algorithme pour calculer cette fréquence en fonction de la nature des sites. Cet algorithme prend en compte plusieurs paramètres les plus importants sont le temps de réponse du serveur, le temps de chargement des pages, la taille du site, la qualité des contenus et la fréquence de mise à jour. L’objectif de Google est de fournir les meilleurs résultats possibles à ses utilisateurs. À chaque fois que Googlebot explore une page, il en profite pour l’analyser. Si son algorithme juge que certaines pages ne sont pas assez pertinentes, elles ne seront pas prises en compte. Or une page est constituée de code avec tout ce qui est balises HTML, fichiers CSS, JS, etc., de mots dans tout ce qui est titres, paragraphes, listes, de citations et aussi de médias, d’images et de vidéos ou de sons. Son algorithme très élaboré lui permet de faire un choix. Une page peut être ignorée. Si votre contenu est de mauvaise qualité, si votre contenu est trop proche d’une autre page ou identique, si son accès est bloqué. On peut aussi avoir un problème technique qui empêche le robot de l’analyser ou alors si le site est pénalisé.

L’importance du PageRank pour le référencement naturel SEO.

Quand vous saisissez une requête, le moteur doit donc afficher les pages les plus pertinentes de son index composé de milliards de pages. Pour cela son algorithme s’appuie sur des centaines de facteurs. L’un d’entre eux se nomme le PageRanck. Pour mesurer l’importance d’une page, Google se sert du PageRank depuis ses débuts. Le principe est simple : les liens pointant vers une page Web sont considérés comme des bonus. Plus, une page est recommandée par d’autres pages, plus celle-ci est vue comme importante et plus celle-ci devient importante. Plus son score de PageRank est élevé plus cette dernière mérite de remonter dans les résultats de recherche. Au fil du temps, Google a affiné le calcul du score de PageRank pour fournir de meilleurs résultats et éviter les manipulations. Le nombre de liens entrants n’est plus le seul paramètre. Il prend désormais en compte la qualité des liens entrants, c’est-à-dire qu’un lien provenant d’un site d’autorité compte davantage que celui d’un site fraîchement installé. La thématique de la page est aussi prise en compte, c’est-à-dire qu’un lien provenant d’un site spécialisé aura plus impact qu’un site généraliste. Il y a aussi la probabilité de clics d’un internaute. Un lien présent dans le contenu sera davantage cliquer qu’un lien présent dans le pied de page. Et enfin, il y a la distance d’une source d’autorité, c’est à dire qu’un lien qui sera lui-même lié par un site d’autorité aura plus de poids. Plus la source d’autorité est éloignée de votre page, moins elle transmet de puissance. Tous les liens ne seront donc pas égaux dans la transmission de leur puissance à une page. Pour le calcul du score des PageRank, on dit qu’elles ne fournissent pas la même quantité de jus.

Un site bien fait pour gagner en visibilité.

On ne connaît pas tous les facteurs pris en compte par Google pour nous fournir des résultats de qualité. Mais on peut en citer quelques-uns. Il y a la structure du site, le contenu des pages, la vitesse d’affichage, l’optimisation pour les mobiles et l’expérience utilisateur. Il convient donc d’optimiser le site pour le positionner le plus haut possible dans les résultats de recherche. La prochaine fois que vous ferez une recherche sur Google, vous saurez que ces résultats ne sont pas arrivés là par hasard : les algorithmes ont estimé que ces pages étaient les meilleurs pour répondre à l’intention des utilisateurs pour la requête qu’ils ont saisis. Souvenez-vous, dans cet article je vous avez déjà expliqué pourquoi Googlebot aime les sites web écoconçus pour votre référencement naturel SEO. En effet, les résultats d’une approche en écoconception web pour créer votre site internet amènent à être dans les petits papiers de Googlebot. Selon les experts Google mettrait à jour, son algorithme 500 à 600 fois par an, soit une à deux fois par jour, c’est énorme. La majorité de ces mises à jour sont de légers ajustements mais parfois il arrive que cela chamboule complètement le positionnement d’un grand nombre de sites. Ces pénalités algorithmiques, on parle aussi de filtres, ont donc quasiment le droit de vie ou de mort sur votre référencement naturel SEO et donc sur votre site internet. En effet, si votre site disparaît des résultats de recherche, vous pouvez dire adieu à une belle source de trafic gratuite. L’objectif est triple pour Google. Il permet de proposer de meilleurs résultats aux internautes. Il permet aussi de récompenser les sites qui respectent les consignes et de pénaliser les sites qui tentent de manipuler l’algorithme pour mieux se positionner.

Attention à ne pas suroptimiser !

Quand on atteint un certain niveau en matière de référencement naturel SEO, on expérimente de nouvelles pratiques qui ne sont parfois pas très recommandées. D’autres peuvent aller plus loin avec des pratiques carrément illégales. Plein de ces pratiques fonctionne très bien, mais un jour, Google siffle la fin de la récré et il faut vitre revoir sa copie ! Dans le meilleur des cas, le positionnement chute, le trafic également et la traversée du désert débute pour reconquérir des faveurs de l’algorithme. Certaines pages peuvent aussi être désindexées, c’est-à-dire être sorti l’index ou votre site peut être entièrement blacklisté, c’est-à-dire banni des résultats de recherche. Pour être certain de rester à l’abri des filtres, vous ne devez pas chercher à tromper Google et servir au mieux les internautes. Toutefois, il est parfois nécessaire de flirter avec des pratiques qui sortent des sentiers battus pour se positionner plus rapidement. Libre à chacun de choisir le niveau de pratiques qui lui convient en matière de référencement naturel SEO. Tant que vous ne cherchez pas à berner l’algorithme en sur optimisant votre site ou en appliquant des pratiques douteuses, vous ne risquez pas vraiment d’avoir de pénalité. Pensez toujours à l’intérêt des internautes tout en optimisant votre site pour le référencement naturel SEO.

S’inspirer des résultats de la SERP pour éditer son site.

Les pages de résultats de recherche ou SERP pour Search Engine Result Page, sont très précieuses et ce à trois points de vue. Ce sont elles qui remontent les informations jugées les plus pertinentes pour répondre à nos requêtes. Elles sont aussi capitales pour Google. En effet, c’est ici que sont diffusées les publicités du moteur de recherche qui représente la majorité de son chiffre d’affaires (grâce au SEA). Enfin, les SERP sont un excellent moyen de comprendre comment mieux plaire à Google en tant qu’éditeur de site pour optimiser votre référencement naturel SEO. Votre objectif est de fournir les meilleures ressources possibles aux internautes pour que Google vous envoie du trafic. En étudiant, les sites positionnés dans une SERP, vous récolterez de bons indices sur ce que l’algorithme de Google apprécie. Les référenceurs parlent de respirer l’odeur de la SERP. Cette étape est fondamentale même si elle ne fait pas tout. Vous saurez ainsi dans quelle direction aller afin de maximiser les chances de vous positionner. Arrivé à se positionner en première page et souvent vu comme un accomplissement s’agissant de référencement naturel SEO mais ce n’est que la première étape. Il faut donc poursuivre vos efforts pour vous positionner le plus haut possible sur la première page des résultats, c’est à dire mieux vous positionner que vos concurrents qui travaillent aussi à mieux servir les internautes aux yeux de Google.

A la recherche de la meilleure position en première page.

Plus vous travaillerez votre référencement naturel SEO, plus vous obtiendrez de trafic gratuitement. En moyenne, le taux de clic sur le premier résultat est de 28,5%. Le second résultat récupère la moitié soit 15,7 et la chute se poursuit jusqu’au 10ème résultat avec 2,5%. Quant à la deuxième page, quasiment personne n’y va.Enfin, je vous ai dit que 28,5% d’une SERP allez aux premiers résultats mais il s’agit d’une moyenne. Ce chiffre est parfois plus important ou beaucoup plus faible, cela dépend de la structure de la SERP. En effet, si Google ne listait que 10 résultats par page à ses débuts, cela a bien évolué. Texte, images, vidéos, Profil My Business, FAQ… le contenu d’une page de résultats de recherche sur Google prend désormais plusieurs formes. Je rentrerai dans le détail dans un autre article car c’est toute la stratégie SEO qui se trouve bouleversée pour s’adapter à ces nouvelles manières de présenter l’information et intégrer dans les résultats de recherche les réponses des assistants et autres intelligences artificielles.

Laissez-moi optimiser le pilier technique de votre référencement naturel SEO.

Vous savez désormais comment fonctionne un moteur de recherche. Maintenant, nous allons voire comment optimiser un site pour le référencement naturel SEO. Pour agir, nous avons trois moyens à notre disposition. Dans le jargon, on parle des trois piliers du référencement naturel SEO. On a tout d’abord le pilier technique c’est-à-dire le site en lui-même avec son code, sa performance, sa sécurité, sa configuration. C’est le pilier que j’optimise grâce à l’écoconception web lorsque je crée un site internet pour vous. Ensuite on a le pilier contenu ce qui va se trouver sur les pages pour aider ou renseigner des internautes et Google par la même occasion. Et enfin on a le pilier popularité tout ce qui va jouer sur la réputation du site, les liens qui vont pointer vers lui mais aussi les réseaux sociaux, les avis clients, le marketing etc. Pour que votre site puisse remonter dans les cercles de Google, son robot doit l’explorer et l’indexer. Mon but avec le pilier technique va être de lui simplifier la tâche c’est à dire tout faire pour qu’il puisse parcourir le site, aisément comprendre sa structure et ce dont il traite. Avec WordPress, vous avez déjà une bonne base mais il faut bien le configurer. Sinon vous risquez d’avoir des pages inutiles, du contenu dupliqué, de mauvaise URLs et bien d’autres choses. Il faut également optimiser votre thème. Ce dernier doit notamment posséder un code le plus léger possible, respecter les standards du web, s’adapter à tous les appareils (responsive).

En tout cas, gardez bien en tête que tout ce que je vais faire pour votre site en matière de technique ne vous aidera pas spécialement à vous positionner en numéro 1 sur les requêtes que vous visez. Les mauvaises techniques vous donneront un malus mais une bonne technique ne vous donnera pas de bonus pour autant. Avoir un bon pilier technique est juste le ticket d’entrée pour avoir une chance d’obtenir du trafic de Google. C’est tout !

Donnez de la valeur à votre contenu.

Le contenu c’est à dire ce qui compose les pages web et ce que l’on peut consulter (le texte, les images, les vidéos, etc.) doit être au centre de votre stratégie de référencement naturel SEO et plus largement de votre stratégie marketing. Pour cela, un bon contenu doit répondre à une intention de recherche, c’est-à-dire apporter une réponse pertinente à un besoin exprimé par un internaute être bien structuré et optimisé, notamment en matière de balisage HTML, de métadonnées, d’image, de présence, de mots clés et de chance sémantiques. Il doit aussi être organisé de façon cohérente avec une bonne arborescence et une bonne navigation. Dernière chose, il doit convaincre les visiteurs de passer à l’action que ce soit une prise de contact, une demande de devis, une inscription, un utilisateur, un achat de produits au service. Peu importe, proposer des contenus de qualité doit être une priorité. Ainsi, ils pourront être reliés par les internautes ou d’autres sites et attirer l’attention de l’algorithme de Google. Le but est de faire de votre site une ressource ultime incontournable dans votre secteur d’activité.

Améliorez la réputation de votre site.

Comment un site devient-il populaire et bien c’est exactement comme pour une personne : si vous apportez de la valeur aux autres sur le long terme, cela va porter ses fruits sur le web et améliorer votre référencement naturel SEO. Plus un site va publier du contenu original de qualité et plus il sera utile. Il aura de chance de se faire remarquer d’obtenir des liens et de mieux se positionner sur Google. Rappelez-vous, chaque lien obtenu est un vote qui renforce la popularité d’un site et si le lien provient d’un site d’autorité, le signal transmis sera d’autant plus fort. Accroître la popularité de votre site va nécessiter un effort d’acquisition de liens des backlinks en anglais. L’objectif est de créer un cercle vertueux pour tisser votre toile. La création de contenu de qualité va vous permettre d’obtenir des liens, ce qui va augmenter votre popularité, améliorer votre SEO et augmenter votre trafic. C’est votre qualité d’exécution sur les piliers du contenu et de la popularité qui feront la différence. Plus vous y mettrez d’attention et de temps plus vous aurez de résultats. Cela dépendra tout de même des forces en présence. Si vous cherchez à concurrencer de gros acteurs avec de faibles moyens, cela sera difficile. C’est pourquoi il est capital de bien déterminer votre ambition SEO d’entrée de jeu et de définir une stratégie.

Conclusion : faites appel à mes services en écoconception web pour garantir votre référencement naturel SEO.

Tenir des résultats en référencement naturel SEO est une affaire de moyens long terme. Pour obtenir des résultats, vous allez devoir travailler sur ces trois axes. Par contre, tous les piliers ne sont pas égaux. Par exemple, une fois que vous aurez une bonne base technique, il ne servira à rien de venir la modifier continuellement. Certains référenceurs attribuent l’importance suivante à chacun de ces piliers : pilier technique 10%, pilier contenu 30%, pilier popularité 60%. Partant de ce constat, même si des optimisations techniques sont toujours possibles, il vaut mieux consacré votre temps à ce qui aura un meilleur retour sur investissement : le contenu et la popularité. La technique n’est que le ticket d’entrée pour avoir une chance d’obtenir des résultats. Alors avez-vous valider votre ticket d’entrée ? Et si je faisais le point avec vous sur le premier pilier ? Les bases techniques de votre site sont elles respectées ? Laissez-moi m’en occuper pour vous concentrer sur l’essentiel. Appelez-moi pour en discuter !

Aller au contenu principal